Diabolisation de l’investissement offshore en France. Halte aux idées reçus !

User Written by Marc Joly on September 10, 2014.

Diabolisation de l’investissement offshore en France. Halte aux idées reçus !

Les investissements offshores sont, en France et pour la majorité des Français, associés à des méthodes douteuses voire frauduleuses. Pourtant, investir en offshore est tout à fait légal pour les expatriés et représente souvent la meilleure manière de se constituer une épargne rentable.

À l’heure où les finances publiques sont dans le rouge et alors que l’on demande aux Français des efforts fiscaux supplémentaires, les différents scandales liés à l’offshore ont fait grand bruit dans les médias français. L’affaire Cahuzac, les « Offshore Leaks » ou encore les investissements aux Îles Caïmans du trésorier de campagne de François Hollande ont persuadé les Français que l’investissement offshore dans sa globalité est immoral, pire, il serait illégal ! Ajoutez à cela le ressentiment en France vis à vis des personnes qui investissent, qui réussissent ou qui ont de l’argent, et vous obtiendrez une très mauvaise vision de ce qu’est effectivement l’investissement offshore !

Entendons-nous bien : ces affaires qui ont secoué l’hexagone relèvent pour la plupart de volontés d’échapper totalement ou en partie au fisc. Cela dit, l’accès à l’investissement offshore est tout à fait légal pour les expatriés. Si cet accès est bien légal, pourquoi ne pas profiter des nombreux avantages qu’offre l’offshore alors que l’on ne bénéficie pas des dépenses publiques de l’Etat français ?

Revenons tout d’abord à la définition de l’offshore. Offshore est un terme anglo-saxon (littéralement « en-dehors des côtes », « vers le large ») qui se traduit par « extraterritorial ». Outre l’exemple bien connu des plateformes pétrolières offshore, ce terme est également utilisé pour les centres financiers. Il existe environ 47 centres financiers offshore dans le monde. Tous diffèrent, notamment dans leurs niveaux de régulation et de sécurité, les plus sûrs n’étant pas si éloignés de notre hexagone comme l’Île de Man en Mer d’Irlande ou les Îles Anglo-Normandes situées dans la Manche.

Ces centres offshores cités en exemple présentent des avantages non négligeables pour tout expatriés voulant épargner ou investir :

  • Défiscalisation des plus-values et accès : quand en France le taux d’imposition est de 31,3%, l’offshore ne taxera pas un centime sur vos gains. Votre épargne profite ainsi pleinement des retours sur investissements et augmente plus rapidement. De plus, si investir dans les fonds les plus performants depuis la France peut se révéler très sélectif (fonds accessibles avec des « tickets d’entrée » de plusieurs milliers ou centaines de milliers d’euros), l’investissement offshore est ouvert aux expatriés à partir de $300 par mois.

  • Contrôle de votre argent : il vous est libre de gérer votre argent comme vous le souhaitez. Dans le cas d’un placement pour votre retraite par exemple, vous pouvez disposer de votre argent à votre gré, et non seulement par mensualité comme dans le cas du système général des retraites de l’Etat.

  • Portabilité : si vous contracter un plan d’épargne lorsque vous êtes expatrié, vous pouvez continuer à y contribuer et en bénéficier, même lors d’un déménagement dans un autre pays ou d’un retour en France (dans le cas d’un retour en France, certaines taxes peuvent s’appliquer notamment lors de retraits). Votre investissement vous suit dans vos valises.

  • Confidentialité : les centres offshores offrent l’avantage de ne pas communiquer vos états financiers.

  • Sécurité : dans le cas du décès du propriétaire du plan d’épargne, 101% de la valeur du placement sera reversé aux bénéficiaires librement désignés. Si d’aventure l’institution financière concernée faisait faillite, des assurances et accords avec les Etats garantissent un remboursement jusqu’à 90%.

Dans ces conditions de sécurité, de régulation et de meilleurs bénéfices, pourquoi ne pas faire confiance à l’offshore ? Pour les expatriés ne cotisant pas ou plus au régime général de retraite, se constituer un capital retraite grâce à l’offshore est une possibilité à ne pas négliger. L’investissement offshore peut également répondre à d’autres objectifs financiers : se constituer un capital pour un achat immobilier, pour lancer sa propre entreprise ou encore financer les futures études de vos enfants.

Si vous souhaitez en savoir plus, contactez-nous.

Marc Joly

Marc Joly

Posted on September 10, 2014 in French language posts.